Madame la Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation s’est déplacée le lundi 16 octobre au lycée Flora TRISTAN en milieu d’après-midi, en présence notamment de M. le sous-préfet, Madame la Rectrice, M. le Directeur académique et M. le député de la 3ème circonscription de Seine Saint-Denis, pour échanger pendant une heure, avec une douzaine d’étudiants issus des formation BTS AM et CG de l’établissement (1ère et 2ème année), ainsi qu’une partie de l’équipe pédagogique composée de cinq professeurs sur les conditions qui régissent la scolarité et la formation des filières post-bac de l’établissement.

Les échanges ont porté notamment sur le projet d’orientation des élèves de terminale (par choix ou par défaut), les difficultés relatives à la procédure APB, les contraintes financières et les conditions de précarité des familles et des étudiants (double statut étudiant-salarié), les pré-requis liés à la réussite en BTS en fonction de la filière d’origine (générale, technologique ou professionnelle), la personnalisation des parcours, ou encore les difficultés observées entre le niveau réel des étudiants et les objectifs des formations STS.

Il a été souligné par les observateurs ayant assisté aux échanges, la qualité des interventions des étudiants et leur capacité à expliciter concrètement les contradictions parfois observées dans leur parcours.

Enfin, cette table ronde a été relayée dans la presse nationale, par une journaliste du quotidien « Les Echos ». L’article est consultable en ligne en cliquant sur le lien suivant: https://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/030741315542-remise-a-niveau-nouvelles-pedagogies-les-pistes-de-vidal-pour-les-etudiants-de-premiere-annee-2123296.php